content big menu sub menu

Information de l’établissement

Le Chemin des Seonbis(Savants) de la Période de Joseon

  • Information de la visite
  • Pavillion 6 Le Village des Seonbis Suprêmes
  • Le Chemin des Seonbis(Savants) de la Période de Joseon
confucianismland

La Culture des Seonbis Suprêmes

Big Scholars

Les Plus Grands Seonbis

  • Vous rencontrerez les plus grands savants de la période de Joseon et leurs grands travaux: Yi Hwang (appelé aussi Toegye), Yi I (Yulgok), Yu Seong-ryong(Seoae), Heo Mok (Misou), Lee Sang-jeong(Daesan), Jeong Yakyong (Dasan), Lee Sang-yong.
    • Yi Hwang, alias Toegye

      Yi Hwang, alias Toegye

      • - 11501 ~ 1570. Né à Andong. Quand il eut 65 ans, il écrivit le Moojinyukjoso et le Seonghaksipdo pour aider le jeune roi Seonjo à bien gouverner son pays. Il approfondit le néo-confusianisme de Joseon, c’est-à-dire le confucianisme de Song de Joseon, et une multitude de savants se firent ses disciples. Son étude se répandit jusqu’à la Chine et qu’au Japon. Elle a influença la naissance du confucianisme de Song japonais.
    • Yi I, alias Yulgok

      Yi I, alias Yulgok

      • - 1536 ~ 1584. Né à Kangleung dans la province de Gangwon. Il réussit le concours national neuf fois et ce fut la raison pour laquelle il eut un surnom ‘Goodojangwongong’, le garçon qui réussit le concours national neuf fois. Sa philosophie ‘Guybaliseungildoseul’ dit que la source de l’univers et de tous les êtres est l’élan ou/et la vigueur et qu’il est important d’harmoniser la vigueur (Ki) et le principe des êtres et la nature de l’univers (Yi).
    • Yu Seong-ryong, alias Seoae

      Yu Seong-ryong, alias Seoae

      • - 1542 ~ 1670. Pour préparer des guerres mises par les étrangers, il recommanda Gwon Yul et Lee Soon-shin comme commandant, qui devenaient des grands généraux. Il enregistra l’histoire de l’Imjin, une des batailles importantes de la période de Joseon. Il se fit une grande réputation d’un confusianiste, écrivain, sa conduite vertueuse, et son écriture. Il est très respecté par les confusianistes dans la province de Gyeongsang.
    • Heo Mok, alias Misou

      Heo Mok, alias Misou

      • - 1595 ~ 1682. Il prendit une part active à la discussion entre le groupe Namin et Seoin sur le sujet des vêtements de deuil. Il dirigea la tendance Cheongnam et il se distingua en peinture, écriture, et calligraphie. Il écrivit l’écriture Jeonja avec beauté et devint reconnu comme le maître de cette écriture.
    • Yi Sang-jeong, alias Daesan

      Yi Sang-jeong, alias Daesan

      • - 1711 ~ 1781. Né à Andong. Il fonda une école et s’attela à l’éducation et l’exploration de la science. Il ranima les pensées de Yi Hwang dans la province de Gyeongsang et il succéda, résuma, et redéfinit sa philosophie. Yi Hwang dit que la source de l’univers et de tous les êtres est l’élan ou la vigueur et qu’il est important d’harmoniser la vigueur (Ki) et le principe des êtres et la nature de l’univers (Yi).
    • Kim Seong-il

      Kim Seong-il

      • - 1538 ~1593. Il fut le cerveau de l’école Youngnam et continua le théorie Ju et Yi de Yi Hwang. Il fut versé en science de l’étiquette. Parmi ses oeuvres, les trois suivants sont connus: le Sanryégoseung (le livre des funérailles, le Haesarok (Le livre de voyage en Japon écrit par un correspondant), et le Hakbongjip (un recueuil de poèmes). Il rédigea et publia un livre inachevé de Hwang LEE, le Jaseong-rok (le livre de la réflexion), et ses textes en Toegye-jip. Plusieurs instituts des savants ont rendu un culte à lui.
    • Yi Sang-yong

      Yi Sang-yong

      • - 1868 ~ 1932. Né à Andong. À partir de 1896, il lutta comme soldat contre des envahissement des soldats étrangers. Puis, il commença un mouvement éducatif pour le pays. En 1911, toute sa famille déménagea à Bongcheon dans la province de Seogan et il se voua au mouvement d’indépendance contre l’invasion japonaise. À partir du 1er mars 1919, il dirigea le régime militaire et il intégra des sociétés qui luttèrent pour l’independence du pays.
    • Jeong Mong-joo

      Jeong Mong-joo

      • - 1377 ~ 1392. Né à Yeongcheon. Passa le concours national préparatoire en 1357 et avec les meilleurs notes, le concours des lettres national en 1360. Il devint un documentaliste gouvernemental et un conseiller de roi. À l’année 1363, il participa la guerre contre le tribu Yeojin en tant que l’officier general de la province de Dongbook. Puis, il fut nommé haut fonctionnaire et il devenit en 1367 le professeur du ‘Seonggyungwan’, l’école supérieure de Joseon.
    • Jeong Yakyong, alias Dasan

      Jeong Yakyong, alias Dasan

      • - 1762 ~ 1836. Il fut exilé à cause du fait qu’il s’interressa au Seo-hak, le christianisme à l’époque de Joseon. Pendant son exil très long, il poursuivit ses travaux, étudia le Saseoyukgyeong , et écrivit environ 500 livres, le Gyeongséupyo (le livre de suggestion de la réforme de tous les systèmes politiques), le Mokminsimseo (le livre de la critique de la corruption des fonctionnaires), le Heumheumsinseo (le livre du droit pénal) inclus. Étand donné ses ouvrages, il fut tôt reconnu comme le grand philosophe de la post-Joseon.
    • Jo Gwang-jo

      Jo Gwang-jo

      • - 1482 ~ 1519. Il passa le concours des lettres national en 1510 avec les meilleurs notes. À la recommandation du haut fontionnaire-lettré, An-dang, il administra la fabrication du papier de Joseon. Il passa la même année le concours des lettres national et devint un haut fontionnaire du ‘Hongmoongwan’, oû des fonctionnaires s’occupèrent l’administration des livres royaux sur le confusianisme et l’histoire, l’écriture, le caligraphie, et le conseil consultatif de la famille royale. En 1518, il devint le chef du ‘Saheonboo’, l’organisation de l’inspection des politiques et des fonctionnaires.